Présentation courante

De Mneme
Aller à : navigation, rechercher


Ce blik est tourné vers l'approfondissement de la notion de mnème et de sa réalité courante. Autrefois, l'on parlait des "papiers" des gens et on y prenait des notes éparses ou structurées, on écrivait des manuscrits, parfois l'on publiait. La publication étant enregistrée, un droit d'auteur s'est attaché à ces ouvrages.

Les choses ont changé et changent toujours. Les reposoirs de mémoire se sont multipliés et interconnectés. Le cerveau n'est plus le lieu de la mémoire, ou de moins en moins, il est le lieu de la gestion du mnème, du réseau mémorique, avec son adressage sémantique et son maillage plus ou moins intelligent et opérationnel de la restitution du savoir et du passé.

Nous voulons ici pousser à la réflexion à ce sujet, en sachant que depuis toujours le mnème s'appuie sur l'objet, et que notre principal sujet va être la mise en continuité objective des mémoires personnelles (intimité), naturelles (la réalité) et artificielles (big data). Et que jamais jusqu'à présent, l'homme ne s'est retrouvé face à un tel problème aussi intrinsèque à lui-même car il est fait d'un être social qui pense sur son mnème ("cogito qui sum") qu'il duplique et étend artificiellement au sein de son acceptation anthropobotique de sa société (homo + lot + mot + bot). L'homme, le groupe, la parole, et son image.